5 points que les étudiants de SKEMA ont découvert sur les étudiants de Dakar

Dans le cadre d’un partenariat entre l’école de commerce Française SKEMA Business School et nos amis de la société de E-commerce Niokobok, nous avons accueilli des étudiants de cette prestigieuse école de commerce de Lille dans nos locaux pour un exercice de recherche terrain et un workshop de conception produit.

L’objectif pour eux était d’en savoir plus sur deux thèmes que sont les habitudes de consommation alimentaire et les rapports aux banques des étudiants de Dakar.

Recherche terrain 

Répartis en groupe de 2, ils ont ainsi arpenté les rues de Point-E pendant 1h pour rencontrer des étudiants de l’ISM et de l’Université Cheikh Anta-Diop prêts à répondre à leurs questionnaires.

En 5 bullet points, voici les faits intéressants que nous avons retenus lors de la restitution faite après cette mini-étude:

  1. Tout d’abord, les interviewers ont remarqué les étudiants Dakarois peuvent être répartis en deux groupes
    1. Les étudiants assez aisés du privé: ils ont généralement un budget varie entre 700 et 1000 CFA/jour voire plus pour certains. Ils vont manger 2 ou 3  sandwichs par semaine, et se permettent même un thiébou diène ou un fast food de temps en temps;
    2. Les étudiants modestes: ils sont plus ou moins limités dans leur choix par leur bourse. Le panier moyen est de 500 CFA s’il ne mange pas à la cafétéria universitaire ou chez eux.
  2. Ensuite, les intervieweurs ont pris connaissance des principaux problèmes rencontrés par ces étudiants. Ils sont notamment liés à l’hygiène de ces “streetfood” ou snacks vendus dans les rues, à la qualité et à la nutrition (surtout pour ceux du privé). Pour la majeure partie des étudiants, la propreté est primordiale, donc si elle n’est pas au rendez-vous, ils ont la liberté d’aller voir ailleurs.
  3. En outre, concernant les moyens de paiement, les étudiants de Skema ont découvert qu’une bonne partie des vendeurs n’utilisent pas les services de paiement mobiles (Orange Money ou autres) tout simplement car certains ne l’ont pas ou parce que le temps ne le permet pas. Ce qui rend la tâche difficile aux étudiants qui aimeraient payer via mobile. 
  4. La plupart des étudiants interviewés nous ont confié recevoir l’argent de leur déjeuner de leurs parents, comme c’est le cas dans de nombreux pays également. Hormis la nourriture, les parents payent aussi le transport et les études supérieures des étudiants.
  5. En matière de goût, les étudiants dakarois disent préférer les sandwichs à la viande hachée, au poulet, ou à l’omelette frites, généralement épicé. En ce qui concerne la consommation de fromage, une petite partie soutient qu’il est trop cher et l’on est pas sûr de la date de péremption et du temps de conservation à la boutique.

Conception produit

Après les interviews, les étudiants de SKEMA ont procédé à une séance de brainstorm dans nos bureaux pour trouver des solutions aux problèmes soulevés par les interviewés. Ils ont ainsi proposé des concepts de services pour les étudiants et les vendeurs.

Deux solutions pour les étudiants dakarois:

  1. Une application mobile nommée “Tidej” inspiré de Bankin’. Les étudiants pourraient gérer leur nourriture et avoir une vue sur leurs dépenses grâce à un tableau de bord avec l’historique des transactions, solde de compte, historique des commandes, valeurs nutritionnelle de ce qu’ils ont consommé. Ainsi, les parents seront sûrs que leurs enfants utilisent leur budget pour se nourrir. Des points seraient offerts aux utilisateurs les plus actifs qui pourraient recevoir des promotions, etc…
  2. Ensuite, ils ont proposé l’application “Allo Resto Sénégalais”. L’idée leur est venu de l’app Just Eat (anciennement appelée Allo Resto) qui opère dans restauration livrée en France. L’idée serait de pouvoir précommander leurs repas, ou bien même de se faire livrer sur le campus. En outre, les étudiants pourraient donner leurs avis sur l’hygiène, le prix, le goût et la qualité de leur repas. Plus les utilisateurs notent, plus ils gagnent des places sur le classement et peuvent devenir des ambassadeurs…

Ensuite, voici les solutions qui sont ressortis côté vendeurs :

  1. Premièrement, les intervieweurs ont imaginé une borne de paiement rapide (dans le style de Square) disposé sur un bras pivotant destinée à simplifier l’accès des marchands à Orange Money. Cet outil permettra d’effectuer des transactions rapidement et de générer un revenu supplémentaire pour le marchand.
  2. Deuxième solution proposée côté vendeurs, des vidéos/tutoriels répartis en modules : hygiène, nutrition, simples et courts qui serviront d‘inspiration aux vendeurs. L’idée est de les aider à améliorer leur service, et booster leur revenu!

 

Voilà en résumé ce qui est sorti de cette demi-journée enrichissante et pleine de challenges pour les étudiants de SKEMA.

À noter qu’en amont, nous les avions briefé sur la méthodologie d’interview et aidé à la préparation des interviews qui est capitale pour le bon déroulement de l’étude. 

Ainsi, en un temps record et avec beaucoup de détermination, ces étudiants en sont parvenu à des résultats très porteurs qui constituent une base très solide pour un étude.

Si tout ceci vous parle et que vous voulez en faire profiter votre entreprise, n’hésitez pas à nous contacter pour des formations ou ateliers de créativité axés sur sur la recherche créative de solutions pour des projets novateurs en entreprise.

Merci à tous et à bientôt!

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s