Accélérer la formation des UX Designers en Afrique – cas du Sénégal

En mai dernier, YUX Dakar, la toute jeune communauté des passionnés du design d’expérience utilisateur au Sénégal, a organisé une série de 3 ateliers de formation sur les sujets du UX et du UI Design. Ces trois ateliers pratiques et introductifs sur ces notions nouvelles en Afrique, étaient l’occasion pour le groupe de tester les intérêts et attentes de l’écosystème. Retours d’expérience.

1) Les cibles : graphistes, développeurs et … entrepreneurs comme premiers intéressés

Sans trop de surprises, les trois premières formations ont surtout attiré les graphistes et web designers, suivi par les développeurs, surtout front-end/web. Il y a eu finalement que peu de profil marketing / chef de produits, alors qu’étant auprès des clients au quotidien, la démarche et les outils du design centré utilisateur pourraient les intéresser. Il était en revanche surprenant de constater la présence de plusieurs fondateurs et dirigeants de startups, curieux apparemment d’apprendre comment les méthodes de UX et UI peuvent les aider à innover ou à améliorer les performances de leurs produits.

De manière générale, même si de plus en plus de talentueux graphistes sont formés au Sénégal, notamment par des écoles récentes comme SupImax, il est important de noter le manque de notion en UX/UI design ou simplement en ergonomie de la plupart de ceux qui arrivent sur le marché du travail. Certains web designers sont extrêmement doué et parfois ont un bon « feeling » de ce à quoi doit ressembler une interface web ou mobile, cependant, cette démarche reste finalement aléatoire car elle n’est pas structuré et ne met pas l’utilisateur final au cœur de la réflexion.

Il faut aussi noter qu’au final, la plupart des interfaces web ou mobiles sont toujours conçues directement par les développeurs sans l’aide de graphiste ou designer. Nous avons la chance d’avoir au Sénégal parmi les meilleurs dev d’Afrique de l’Ouest, qui se documentent et échanges sur des plateformes internationales, et ainsi produisent des sites et applications de qualité. Cependant, la demande est encore largement supérieure à l’offre et nous retrouvons souvent des sites visuellement indigestes et des applications mobiles qui ressemblent à des labyrinthes. Le manque de UX et UI Design est particulièrement criant sur le mobile, car une erreur qui peut être masquée sur un grand écran de PC, ne sera pas pardonnée sur celui d’un smartphone.

Afin donc de maximiser son impact, YUX Dakar va dans les mois qui viennent adapter son contenu de formation à ces trois cibles principales : Graphistes, Développeurs et Entrepreneurs. Si vous ne savez pas encore en quoi vous spécialiser, peut être que l’infographie ci-dessous pourra vous orienter !

 Image2.png

2) Le contenu des ateliers : une demande forte pour des outils en ligne

Vous pourrez retrouver sur ces liens le détail et les slides des ateliers qui portaient respectivement sur les personas et techniques d’entretiens ; les 20 tests UX ; et les outils du UX-UI designer.

Très pratiques et accessibles à tous, ces trois premiers ateliers ont suscité beaucoup de questions et d’échanges entre les UX Designers de YUX Dakar et les participants. Plusieurs entreprises ont par la suite émis le souhait d’être accompagnées plus en profondeur dans la conception, la refonte ou le teste de leurs plateformes.

Notre équipe à noter l’intérêt des participants pour la découverte d’outils en ligne permettant de réaliser ou de tester ses interfaces. En effet, il existe maintenant d’excellents outils tels que Balsamiq, Axure ou Adobe XD qui vous feront réaliser de très beaux wireframes et prototypes. Cependant, il ne faut pas oublier que les outils numéro un du designer restent son crayon et une feuille de papier ! Alors, pour votre prochain projet, pensez à nous et faites nous un beau schéma à main levée !

Image3

3) Le format idéal : 20% théorie – 80% pratique

Dans ces premiers ateliers d’introduction destinés surtout aux débutants, il était primordial de poser certaines bases et donc un mix de présentation théorique et de travaux pratique a été utilisé. Cependant, nous avons noté la patience non infinie des « Geeks » devant un Powerpoint et allons proposer dans notre prochain programme un parcours de formation destiné au plus aguerris et basé essentiellement sur la pratique et l’utilisation d’outils de designer.

Next steps : un programme de formation structuré à plusieurs niveaux

Vous l’aurez compris, ces premiers ateliers nous ont permis de recueillir d’importants feedbacks sur la demande et les besoins de notre écosytème en termes de UX et UI Design. Nous allons donc préparer pour les mois à venir plusieurs séries d’ateliers adaptées aux différents profils et niveaux des participants.

En attendant, continuez à suivre nos réflexions sur le UX Design Africain via notre blog et les trucs et astuces que nous relayons sur notre page faceboook ! Allez aussi faire un tour sur les très bons blogs en français de amis de UX Republic et de Newflux. A très bientôt.

 

Advertisements

3 thoughts on “Accélérer la formation des UX Designers en Afrique – cas du Sénégal

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s